CONCERTS JEUNE PUBLIC

 Constitué d'enseignants de conservatoires, Arabesque se place comme un outil pédagogique adapté au jeune public. Ces 5 artistes ont fait appel à un compositeur angevin –Pascal Renou- pour la création de spectacles uniques pour enfants. A ce jour, le Quintette Arabesque dispose de 2 contes musicaux.
Ces spectacles interactifs font intervenir des héros auxquels les enfants peuvent facilement s’identifier, tout en abordant certaines notions musicales (apprentissage de chansons).
Nul doute que ces deux merveilleuses histoires permettront au jeune public de découvrir la famille des cuivres, et de garder un
magnifique souvenir de ces spectacles.
Bonne balade musicale dans ces mondes enfantins…

Le Dolmen de Taol Dervenn

Ecrit et composé par Pascal RENOU pour le quintette de cuivres ARABESQUE, ce conte retrace l’histoire d’une petite écolière auquel pourra aisément s’identifier chaque enfant.

Soizic, écolière et corniste de surcroît, découvre sur le chemin de l'école quatre Korrigans sous le dolmen de Taol Dervenn, Korrigans qui cherchent en vain à jouer de la trompette, du cor, du  trombone à coulisse et du tuba. Il lui est alors facile de s'attirer leurs sympathies grâce à ses talents de musicienne. Elle est par ailleurs intriguée par le monde magique de la mythologie celtique.
Parallèlement, Soizic doit faire preuve d'efficacité pour apprendre une leçon d'histoire. Au contact de ses 4 nouveaux amis, et après quelques aventures, elle apprendra notamment que le travail est un trésor !
Au fil de ce spectacle, les élèves voyagent dans l'univers magique des Korrigans et  découvrent, en plus des instruments, plusieurs styles de musique : Chants traditionnels de Bretagne, musique baroque, Bossa Nova…)

 

Pilou le Plantigrade

Egalement écrit et composé par Pascal RENOU pour le quintette de cuivres ARABESQUE,  le conte prend cette fois pour héros un petit garçon.

Paul Louvenec, surnommé Pilou, est l’ami d’un sorcier qui peut l’aider à réaliser tous ses rêves. Mais comment convaincre monsieur Galliot son instituteur ? En se transformant, pour les besoins d’une leçon, en ours !
Mais ce n’est pas si simple…

A travers cette histoire faisant appel à l’imaginaire, les enfants découvriront de manière originale et divertissante les multiples sonorités et possibilités des  instruments de la famille des cuivres.
Chaque personnage est représenté par un instrument. Ainsi, Pilou joyeux est représenté par la trompette, puis par le bugle lorsqu’il est triste. La magie intervient grâce  au cor et au trombone, et lorsque l’ours n’est pas loin, on peut entendre la mélodie chaloupée du tuba…